« Pour nos 25 ans, nous avons marqué le coup avec un geste qui s’inscrit dans la durée pour l’équipe »

En première ligne de la croissance du marché du cycle, la société Maillon, spécialiste de la distribution de pièces pour les revendeurs du secteur, a dompté son développement en devenant la (petite) reine de l’adaptation. Au guidon de cette réussite bordelaise ? Une équipe de 17 personnes que Benjamin Kelsall, son manager, associe au projet d’entreprise en misant sur la reconnaissance. Avec WiiSmile dans sa roue, forcément.

Comment se porte le marché du vélo en ce moment ?

Benjamin Kelsall – C’est un marché en plein boom, qui profite de l’évolution de l’image et des usages du vélo de plus en plus considéré comme un vrai moyen de locomotion. Ce qui est relativement nouveau en France. Car à la différence de la plupart de nos voisins européens, le vélo chez nous est pratiqué comme un sport ou un loisir, avant d’être perçu comme une solution de déplacement. Mais c’est en train de changer, sous l’effet de la crise sanitaire, notamment dans les grandes villes où le vélo devient une vraie alternative aux transports en commun.

Le COVID et ses impacts ont joué un rôle d’accélérateur de 3 ou 4 ans, je pense. Tout l’enjeu, pour les spécialistes de la distribution en pièces et en accessoires que nous sommes, est de répondre à cette croissance de la demande en anticipant au mieux les éventuelles ruptures de stocks que pourraient connaître nos fournisseurs. Pour donner un ordre d’idée, les délais de réception des commandes peuvent aujourd’hui atteindre 6 à 8 mois auprès de certains fabricants alors qu’ils ne sont que de quelques semaines en période « normale ».

Quels ont été les impacts de cette forte activité sur votre organisation ?

B. K. – Nous avons le luxe d’avoir beaucoup travaillé depuis 2020. En sortie de confinement, nous avons connu une explosion logistique, avec un bond important du nombre de préparation de commandes. Ça nous a obligés à revoir notre organisation – nouvelles responsabilités pour des collaborateurs, des CDD reconduits en CDI – et à renforcer notre équipe – intégration de 2 recrues au commerce pour couvrir de nouveaux secteurs, recrutement d’un développeur, etc. Tout le monde est à fond dans le projet malgré l’énergie que ça demande, après une année à la fois éprouvante et intéressante.

« Le vélo chez nous est pratiqué comme un sport ou un loisir, avant d’être perçu comme une solution de déplacement. Mais c’est en train de changer »

Comment votre équipe a-t-elle réagi face à ce pic important ?

B. K. – Elle s’est parfaitement adaptée. Pour l’anecdote, lors du premier déconfinement en 2020, les collaborateurs ont eux-mêmes proposé de venir travailler les jours fériés pour rattraper le temps perdu. Ça colle à l’état d’esprit familial qu’ils diffusent au quotidien et qu’on souhaite partager à leur côté. Car l’investissement c’est donnant-donnant : on essaie à notre niveau de montrer l’exemple et l’équipe nous le rend bien par son engagement et sa fidélité.

On s’en amuse, mais la moyenne d’âge de l’effectif augmente chaque année d’un an, parce qu’on prend tous une année de plus au sein d’un effectif qui connaît un turnover quasi nul. Après, à quoi attribuer cette fidélité ? Je pense qu’on fait passer l’humain avant le reste, et c’est justement ce qui fait la valeur de l’entreprise. D’ailleurs on prend autant de plaisir à travailler ensemble qu’à se prendre des temps off, à l’image des soirées qu’on organise une fois par an avec les conjoints et les enfants.

Pourquoi avez-vous opté pour WiiSmile ?

B. K. – Nous avons fait le choix du service pour l’équipe en 2017, à l’occasion des 25 ans de la société. On voulait marquer le coup, sans que ce soit juste un symbole sans lendemain : nous tenions à ce que notre geste s’inscrive dans la durée et qu’il ait du sens pour les salariés. WiiSmile s’est imposé comme le petit plus que nous souhaitions leur apporter.

« Tout le monde a vite compris que l’enjeu n’était pas de se voir proposer plus d’argent pour se payer un plein d’essence, mais de pouvoir s’offrir beaucoup plus que ça. »

Et d’ailleurs, tout le monde a vite compris que l’enjeu n’était pas de se voir proposer plus d’argent pour se payer un plein d’essence, mais de pouvoir s’offrir beaucoup plus que ça. Ce plus dans la vie perso est rendu concret par le système que nous avons mis en place avec ce service : en plus de la subvention mensuelle que l’entreprise verse à chaque collaborateur, nous procédons 2 fois par an à des versements ponctuels plus importants. Le premier avant les congés d’été et le second à la rentrée de septembre.

C’est une manière de dire à l’équipe : « profitez de WiiSmile pour vous offrir les vacances dont vous avez envie, et ne vous inquiétez pas, le service sera aussi là pour vous aider à passer la période de rentrée ». Notamment pour régler les licences des activités et celles des enfants, les frais de garde… Nous avons marqué les esprits sur du positif.

Avec du recul, qu’est-ce que le service a apporté à votre équipe ?

B. K. – Il y a tout ce dont les collaborateurs profitent dans leur sphère perso, mais figurez-vous qu’on y trouve aussi des vertus dans le cadre professionnel. Je pense notamment à la formation.

Nous avons longtemps cherché un organisme pour nous remettre à jour sur un certain nombre d’enseignements (formation logicielle notamment), et au final, c’est WiiSmile qui nous l’a apporté avec l’intégration gratuite des enseignements Skilleos dans l’environnement du service : on y trouve à la fois des formations sympas pour le développement personnel, et l’acquisition de compétences utiles dans le domaine pro. Résultat, dans nos locaux, on laisse depuis quelques mois un ordinateur à disposition de l’équipe dans une salle où chacun vient suivre les formations dont il a besoin.


A propos de la Société Maillon

Créée en 1992, la société Maillon est une entreprise familiale spécialisée dans l’import et la distribution de pièces, accessoires, outillages et spécifiques pour le marché du cycle en France. Etabli dans l’agglomération bordelaise (1250 m2 de locaux à Beychac-et-Caillau), cet employeur de 17 personnes prévoit de déménager à l’horizon 2022 pour investir des locaux plus grands, en mesure d’accompagner le développement national de la structure.

Plus d’infos : www.maillon.fr

Pourquoi WiiSmile?

  • Jusqu’à 1800€/an/salarié (budget Œuvres sociales)
  • Sans charges pour votre entreprise
  • Adaptable & évolutif selon vos envies
  • Sans gestion interne, on s’occupe de tout !

Partager ce post:

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos derniers articles

Pour recevoir notre newsletter

Tenez-vous informé des dernières nouveautés

> LE BLOG

Cache-cache investigation !

ENTREZ DANS LES COULISSES DES PME QUI S'ENGAGENT