« Ce sont les équipes qui donnent de la valeur aux métiers du notariat »

Actrice des évolutions des métiers du notariat, Stéphanie*, notaire dans la région des Pays-de-la-Loire, mise sur le facteur humain, la confiance et l’épanouissement de ses collaborateurs dans, mais aussi en dehors du travail ! Une méthode auréolée d’un engagement sans faille des équipes.

Comment votre étude a-t-elle traversée cette période de confinement ?

Stéphanie – Du mieux possible, compte tenu des conditions. Nos équipes – des collaborateurs répartis sur 5 sites – ont fonctionné en télétravail. L’activité a certes été ralentie sur mars et avril. Mais nous avons couvert nos charges, et profité de cette période pour maintenir le lien au sein des équipes et pour fluidifier nos échanges avec les clients à travers les outils à notre disposition – rendez-vous en visioconférence, signatures d’actes à distance, etc. Je pense sincèrement que notre étude ressortira plus forte de cette épreuve, avec une réelle avancée sur la dématérialisation des échanges – ce qui est bon pour notre planète – et une belle expérimentation du télétravail.

A quoi attribuez-vous cette transition favorable ?

Nos attentions sur l’innovation – en termes d’outils mais aussi de management – portent leur fruit. Nous avons toujours fait le pari de la nouveauté technologique dans la pratique de notre métier, tout en accordant une place centrale au facteur humain. C’est notre leitmotiv au sein de l’étude.

« Nous avons toujours fait le pari de la nouveauté technologique dans la pratique de notre métier, tout en accordant une place centrale au facteur humain. »

En l’occurrence, nous avions anticipé la dématérialisation – comme la majorité de nos confrères – et les semaines que nous venons de passer nous ont confortés dans ce choix. Par ailleurs, le maintien de la relation client et de la relation avec nos collaborateurs a été essentiel, en assurant un accueil et un service téléphoniques pendant la durée du confinement.

Vous évoquez l’importance du facteur humain : quelle réalité lui donnez-vous dans votre équipe ?

Pour ne prendre que l’exemple des dernières semaines, j’ai passé l’essentiel de mon temps à leur contact – téléphone, visio, whatsapp, etc. Ce lien est essentiel pour parler travail comme pour prêter attention les uns aux autres. C’est inhérent à notre vision de l’entreprise et du collectif : c’est l’humain, dans ses compétences et son intelligence, qui donne la valeur à notre étude et à notre métier. Sans le collectif, nous ne sommes rien.

Quelles initiatives prenez-vous pour animer ce collectif ?

C’est un mix d’actions qui contribuent à l’épanouissement de l’équipe au travail mais aussi en dehors du travail. Au travail, nous offrons la possibilité à chaque collaborateur de se spécialiser dans l’expertise qu’il préfère – le droit de la famille, les sociétés, les ventes, le rural, etc. Même chose pour notre politique de formation : chacun se forme dans le domaine qu’il aime, c’est essentiel pour alimenter la motivation et l’autonomie. Nous privilégions également une gestion souple des horaires pour veiller au respect du rythme chronobiologique.

« C’est l’humain qui donne la valeur à notre étude et à notre métier. Sans le collectif, nous ne sommes rien. »

Enfin, nous associons l’équipe à la vie du lieu de travail : des cours de yogas sont proposés, les anniversaires sont fêtés à l’heure du café, et tout le monde a été consulté pour le choix des mots et des valeurs qu’ils voulaient voir apparaître sur la façade vitrée de notre nouveau bâtiment. Ils ont décidé de parler d’une étude « humaine, moderne, efficace ».

Vous évoquez aussi un rôle de l’employeur sur l’épanouissement en dehors du travail : comment se manifeste-t-il ?

Je suis convaincue, en tant qu’employeur, qu’un salarié épanoui restera et qu’il sera meilleur dans sa relation aux autres – ses collègues comme ses clients. Et cela se joue aussi dans ce qu’il vit en dehors du travail. Nous avons donc fait le choix de WiiSmile pour nos collaborateurs : c’est notre façon de les remercier et de contribuer à leur épanouissement puisque le dispositif leur ouvre le champ de tous les possibles dans les domaines de la culture, des voyages, du sport, des loisirs ou encore des services à la personne. Et en plus, ils peuvent en faire profiter à leur entourage.

« WiiSmile, c’est notre façon de remercier les équipes et de contribuer à leur épanouissement »

L’avantage, c’est à la fois la grande liberté d’usage offerte aux collaborateurs, mais aussi l’esprit d’égalité dans lequel s’inscrit la démarche. Car avec WiiSmile, tout le monde bénéficie de la même chose – l’employeur également ! C’est un signal très positif et très bien accueilli par l’équipe, et je ne peux qu’encourager mes confrères à s’en inspirer.

Pourquoi ces initiatives sont-elles si importantes à vos yeux ?

C’est à la fois une conviction – je crois fondamentalement en l’humain – et une réponse à l’évolution de notre métier. Tout se complexifie, et on nous demande de faire plus en moins de temps. Pour supporter cette pression, il faut proposer des conditions des travail à la hauteur de l’exigence des clients. Notre plus grande valeur ajoutée, c’est de permettre à un client d’être en paix et en sécurité dans sa démarche. Cette sérénité vient de notre approche sur mesure, qui dépend moins d’une procédure que de la prise en compte des besoins réels de la personne qu’on accompagne. Et pour que cette proximité humaine soit ressentie par nos clients, il faut qu’elle soit déjà vécue et démontré au sein de notre propre équipe.

« Tout se complexifie, et on nous demande de faire plus en moins de temps. Pour supporter cette pression, il faut proposer des conditions des travail à la hauteur de l’exigence des clients. »

Quel regard portez-vous sur les résultats obtenus par cette méthode orientée sur l’humain ?

S. P. – Cette méthode orientée sur l’humain donne du sens à notre travail au quotidien et contribue à fidéliser à la fois nos collaborateurs et nos clients.

Lire également : « Le collaborateur doit se sentir bien dans ce qu’il fait » témoignage de Maître Johann Benassaya-Jolis, dirigeant chez « les Notaires de l’Estuaire »

*Making off

En vertu des règles de probité et de confraternité à l’égard de ses homologues, Stéphanie tient à l’anonymat de son témoignage afin de ne pas mettre en avant son étude. Elle garantit néanmoins « l’authenticité des propos et de l’expérience » qu’elle décrit ici. Encore un grand merci à elle ????.

Pourquoi WiiSmile

  • Jusqu’à 1800€/an/salarié (budget Œuvres sociales)
  • Sans charges pour votre entreprise
  • Adaptable & évolutif selon vos envies
  • Sans gestion interne, on s’occupe de tout !

Partager ce post:

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos derniers articles

Pour recevoir notre newsletter

Tenez-vous informé des dernières nouveautés

> LE BLOG

Cache-cache investigation !

ENTREZ DANS LES COULISSES DES PME QUI S'ENGAGENT